Augmenter un peu son budget familial loisirs avec les chèques vacances

Les chèques vacances, un plus dans votre budget familial !

Vous avez en votre possession des chèques-vacances ANVC et n’arrivez pas à les dépenser ? Ces derniers s’accumulent dans un tiroir et vous ne savez pas quoi en faire ? Jing vous explique comment les dépenser afin de bien en profiter et équilibrer votre budget familial.
C’est quoi un chèque-vacances ANVC ?

En effet, créé en 1982 par l’ANCV (Agence Nationale des Chèques-Vacances) pour lutter contre toute forme d’exclusion et pour aider le plus grand nombre de personnes et de familles à partir en vacances, les Chèques-Vacances permettent de payer de nombreuses dépenses liées aux vacances et aux loisirs. Vous pouvez ainsi alléger l’apport dans votre budget familial.
Le salarié paye une partie de ses chèques vacances et l’entreprise, l’autre. Ils se présentent sous forme de chéquier constitué de coupures de 10, 20, 25 et 50€ apportent un sacré coup de pouce à votre budget vacances ou tout simplement votre budget familial, car ils peuvent même être dépensés dans des achats non liés aux vacances.
Les chèque-vacances sont un coup de pouce non négligeable au pouvoir d’achat.

Les bénéficiaires des chèques vacances sont :
• Les salariés du privé ou les fonctionnaires selon les critères sociaux de chaque organisme. Un Chèque-Vacances est toujours cofinancé, une partie est payée par l’entreprise (maximum 80 %), et l’autre partie par le salarié (minimum 20 %).

• Les familles et les personnes disposant de faibles revenus, voire des personnes à la retraite. La CAF peut attribuer des chèques-vacances sous certaines conditions.
Les chèques vacances sont acceptés par une liste importante de professionnels du tourisme, des vacances, loisirs, voyages mais également de la culture. Ces professionnels doivent avoir signé une convention avec l’ANCV.
Valables deux ans après leur année d’émission, ils peuvent même encore être échangés dans les 3 mois qui suivent la date d’expiration.

Vous pouvez utiliser les chèque-vacances pour :

• Voyager.

La plupart des acteurs du tourisme acceptent les chèques vacances. En effet, les voyagistes en ligne vous le permettent également. On peut donc régler une partie de ses vacances en chèques-vacances ANCV. De nombreuses autres agences de voyages acceptent les chèques vacances. Vous pourrez voir donc votre budget familial dédié aux vacances s’augmenter grâce à ces chèques.

• les transports

Peu importe le mode de transport utilisé, les chèques vacances peuvent nous servir à payer une partie (ou la totalité) du transport.
– Pour les péages sur les autoroutes le paiement direct par chèques-vacances n’est plus autorisé lors du passage au péage mais il est tout de même possible de créditer ses chèques-vacances sur un badge de télépéage, baptisé « Libert-t Vacances ». Vous pouvez régler grâce au badge.

– Pour la SNCF, il est en effet possible de payer ses billets de train SNCF (TGV, TER, Intercités) avec des chèques vacances. Sauf pour les déplacements en Île de France, les trajets internationaux, les abonnements de travail et les prestations globales incluant des services autres que la SNCF.

– La plupart des compagnies aériennes dont Air France acceptent les chèque-vacances. Vous pouvez régler vos billets avec des chèques-vacances dans les agences Air France ou aux comptoirs Air France de certains aéroports

– La plus part des compagnies de transports maritimes acceptent également les chèque-vacances.

• L’hébergement

Nuit en gîte, en maison d’hôte, à l’hôtel, location meublée à la semaine… Dans le domaine de l’hébergement également, la plupart des professionnels du tourisme acceptent les chèques vacances. Il est aussi possible de payer la facture en chèques vacances chez un particulier louant un appartement ou une maison pour les vacances (si ce dernier les accepte). On peut même découvrir des lieux insolites avec les chèques vacances : une nuit en roulotte, dans une yourte ou dans une cabane perchée dans les arbres… Plus besoin de se limiter à ce que peut vous permettre votre budget familial de vacances.

• Les sorties culturelles

Musées, monuments historiques, châteaux, visite à l’Opéra, sortie au théâtre, Festival… On peut régler de nombreuses activités culturelles avec des chèques vacances. Il ne faut pas avoir peur de demander en amont si telle ou telle entité accepte les chèques vacances.

• Les loisirs.

Une multitude d’activités sportive peuvent être réglé avec des chèques vacances. Par exemple une après-midi accro-branche, apprentissage du surf ou du ski nautique, randonnée en VTT, saut à l’élastique, rallye autoroutier…. Et bonne nouvelle pour les amateurs de centres de remise en forme et de thalassothérapies : les chèques vacances y sont aussi les bienvenus.
Ainsi, les séances de cinéma sont considérées comme une prestation de service donc il est tout à fait envisageable de régler sa séance avec des chèques vacances dans certains cinémas Gaumont-Pathé ou Cinéville… En revanche, votre titre ANCV ne sera pas accepté si vous souhaitez acheter du pop-corn, des bonbons, une boisson ou une glace pour agrémenter votre séance !
Pratique pour profiter de loisirs à prix réduits

• Les restaurants.

Pour payer l’addition, il n’y pas que les tickets restaurant. Les chèques vacances sont eux aussi un moyen de paiement particulièrement utilisé l’été par les vacanciers. Fast Food (Mc Donald, snacks, relais d’autoroute, salons de thé, brasserie…
Vérifiez tout de même avant de rentrer dans le restaurant qu’un autocollant ANCV est bien présent sur la devanture du restaurant.

• La colo du petit dernier

Envoyer le dernier de la fratrie en colonie de vacances et payer en chèques vacances ? C’est possible. Plusieurs organismes les acceptent en France et à l’étranger. Parmi eux : 2M – Mer et Montagne, ARPEJ ou Croq Vacances.

Vous ne pouvez pas utiliser les chèque-vacances pour :

• Acheter du carburant :

Vu que le carburant est un bien de consommation et non une prestation de services, il ne sera pas possible de payer avec des chèque-vacances même si et même si le carburant est indispensables en cas de départ en vacances en voiture.

• Les prestations Airbnb :

Le site de location entre particuliers ne permet pas de régler la location de maison ou d’appartement par chèque-vacances.

Découvrez nos bons plans voyage ici

• Acheter des articles de sport chez Décathlon ou Go sport et autres magasins de sport:

Les produits proposés dans les enseignes sportives ne sont pas considérés comme des prestations de service. C’est comme pour le carburant. Même s’ils concernent les chaussures de randonnée ou le masque de plongée et le tuba qui vous serviront pendant vos vacances en famille vous ne pouvez pas payer avec vos chèque-vacances.

NB :
– Enfin sachez qu’il est possible de reconnaître les enseignes acceptant les chèques vacances grâce à l’autocollant apposé sur leur vitrine.
– L’organisme (restautant, cinéma, centre d’activité) n’est pas dans l’obligation de vous rendre la monnaie sur un chèque vacances.

Recherche petit boulot/ travail au noir : pourquoi prendre ce risque ?

Travailler au noir

Le travail au noir ou dissimulé ou encore le travail « au black » est un terme employé pour définir le fait de ne pas déclarer tout ou partie de son travail ou de son activité. Ce type d’activité s’applique aussi plus largement à l’économie souterraine ou à l’économie informelle. La France figure dans le peloton de tête des pays qui taxent le plus les salaires. En conséquence, la tentation peut être grande pour les prestataires, comme pour leurs clients, de traiter dans le dos du fisc.

Le travail dissimulé concerne environ 7 % des entreprises en France. Les secteurs les plus touchés sont le BTP, le commerce de gros et de détail et l’hôtellerie-restauration. Toutefois, de la nounou au jardinier en passant par l’artisan en BTP, rares sont les professions irréprochables.
La Sécurité sociale a lancé une étude pour estimer le coût du travail au noir en France. La fraude aux entreprises s’élève à près de 7 milliards d’euros de perte pour les prélèvements sociaux, et le nombre de redressements n’a jamais été aussi important.

Que qualifie-t-on de petits boulots au noir au juste ?

Est considéré comme travail au noir, tout travail non déclaré. C’est à dire non comptabilisé dans les structures administratives. La nounou qui garde des enfants contre de l’espèce, l’étudiant qui donne des cours de maths, votre voisine qui, pour arrondir ses fins de mois, vous a proposé de faire votre repassage …
Ce type de petits arrangements ont pour but d’éviter que le bénéfice perçu ne soit réduit par deux ou trois en payant des impôts et des taxes.

Vu comme ça, ce type de travail peut intéresser tous ceux qui cherchent à gagner plus d’argent. Mais les risques sont importants. Et les nouveaux statuts de travailleurs indépendants limitent grandement l’intérêt de ce type de pratiques.

Recherche petit boulot au noir ; risques et sanctions

Tout d’abord, si vous travaillez au noir sachez que vous n’avez aucune protection sociale en cas d’accident. Les statistiques montrent d’ailleurs qu’un accident est plus probable pour un travailleur non déclaré que pour un travailleur déclaré, qui possède une qualification pour le travail qu’il effectue.

Les droits sociaux

L’absence de déclaration du salaire qui caractérise le travail au noir prive le travailleur de ses droits sociaux. (pas de droits au chômage ni à la retraite puisque pour en bénéficier il faut cotiser à l’assurance chômage et à l’assurance vieillesse). Les déclarations partielles ou les cotisations sur la base de salaire insuffisant diminuent également les droits à la retraite.

Autre risque : ne pas recevoir son salaire. Car il n’a aucune garantie que l’employeur s’engage à payer, et que celui-ci soit honnête. Aucune issue !

S’il est prouvé que le travailleur a volontairement travaillé au noir en toute connaissance de cause, il peut être sanctionné. C’est le cas des travailleurs au noir qui perçoivent une allocation de chômage, de retraite ou des prestations sociales. C’est à dire que si vous touchez des allocations Pôle Emploi ou des prestations sociales en même temps que vos rémunérations non déclarées. Vous vous exposez à la suppression des aides qui vous sont versées. Mais aussi à une procédure de sanction de la part des organismes sociaux.

Pire encore, si vous êtes déclarés chômeur, vous vous verrez réclamer le remboursement des allocations perçues. Et vous pourrez même être radiés, car cette activité illégale n’aura pu être prise en compte dans le calcul de vos droits.

Les aides de l’Etat :

Enfin, les caisses d’assurance maladie ou d’allocations familiales peuvent réclamer les prestations versées à tort. Notamment sous condition de ressources, lorsqu’elles sont informées des infractions de travail dissimulé.

Réalisé en marge de la loi et en fraude des obligations fiscales et sociales, le travail non déclaré diminue les recettes de l’État et celles de la Sécurité sociale dont il tend à aggraver le déficit. Il crée, en outre, une concurrence dommageable aux artisans et commerçants normalement établis. C’est la raison pour laquelle la lutte contre cette économie souterraine a été sensiblement renforcée.

Sanctions

Le travail dissimulé est un délit. Si l’activité est régulière, l’employeur s’expose à 45 000 euros d’amende avec 3 ans d’emprisonnement. Peines doublées en cas de récidive. Et l’employé peut quant à lui peut voir ses allocations familiales et ses allocations chômage supprimés. Il peut également avoir à rembourser les sommes perçues, et être condamné solidairement avec l’employeur.

S’ajoutent à celles-ci des peines complémentaires. Comme l’interdiction d’exercer l’activité incriminée, l’exclusion des marchés publics, la confiscation du matériel, l’affichage du jugement. Et aussi l’interdiction des droits civiques, civils et de famille. En cas d’accident du travail d’un salarié non déclaré, c’est la responsabilité de l’employeur qui est engagée. Les frais d’indemnisation à verser au salarié se chiffrent parfois en centaines de milliers d’euros.

Petits boulots non déclarés : intérêts limités

Au delà des risques légaux du travail dissimulé, ses avantages sont fortement limités depuis que le gouvernement à crée le statut auto entrepreneur en 2008.

Le régime Auto-entrepreneur est un régime français de travailleur indépendant. Il a pour objectif de faciliter la gestion administrative en remplaçant toutes les cotisations sociales et tous les impôts et taxes par un versement unique proportionnel au chiffre d’affaires.

La particularité de ce régime est qu’il vous permet de réaliser de petits boulots et de facturer pour ces prestations, comme si vous étiez une entreprise. Le taux de cotisation est autour de 25%, ce qui est a minima deux fois inférieur à la relation client fournisseur traditionnelle. (charges patronales + charges salariales). La protection sociale, la retraite et la prévoyance restent réduits au strict minimum. Ce qui n’est pas idéal pour des personnes qui ne souhaiteraient vivre que de ça. Mais pour des jobs d’appoints, cela limite clairement le travail au noir.

A noter en complément que beaucoup des services à la personne sont désormais défiscalisables et si vous faites donc partie des chanceux citoyens qui sont redevables, l’intérêt du travail au noir et d’autant plus limité.

Vous pouvez, si vous cherchez un petit boulot, un moyen pour compléter vos revenus en toute légalité, voir notre article dédié.

Les meilleurs conseils pour bien gerer son budget

Quelles sont les meilleures pratiques pour bien gérer son budget, son argent et quels sont les meilleurs conseils que pourrait vous apporter un conseiller financier ?

Avoir la volonté

Avant toute chose, bien gérer son budget c’est avoir de la volonté et s’imposer une certaine rigueur. Avez-vous assez de volonté pour passer le temps nécessaire à la bonne gestion de votre argent et donnez vous suffisamment d’importance à la constitution de votre épargne ? Avez-vous assez de rigueur pour dire « non » à un achat coûteux immédiat mais à le planifier dans le temps ? Il n’y a pas de mystère ni de magie, si vous vous imposez cette rigueur, vous deviendrez riche au fil du temps.

Tout est aussi une question d’attitude et d’état d’esprit. Savez-vous bien distinguer ce qui peut vous rendre heureux et ce qui est superficiel ou accessoire ? Pouvez-vous résister au marketing qui est de nos jours omniprésent ?

Si vous pouvez honnêtement répondre oui à chacune de ces questions, vous êtes dans la bonne direction.

Suivre ses dépenses

Beaucoup d’entre nous n’ont pas une vision précise de leurs revenus et de leurs dépenses. Mais si nous sommes en capacité de suivre et analyser notre situation financière, nous pouvons l’améliorer. Alors commencez à suivre vos dépenses, faites le point sur ce que vous épargnez, identifiez les dépenses les plus faciles à réduire et commencez à fixer des objectifs supplémentaires pour augmenter votre épargne et gerer son budget.

Jing, a été créé pour vous aider sur chacune de ces actions.

Il existe deux types de dépenses: les dépenses uniques, temporaires et les abonnements (prélèvements mensuels, trimestriels, annuels).

Les dépenses ponctuelles, quand elles ne sont pas suivies et planifiées, s’accumulent vite et peuvent plomber significativement son budget. Ce type de dépense est cependant facilement maîtrisable, il suffit de s’imposer un peu de rigueur et planifier ces achats dans son budget prévisionnel.

Les frais d’abonnement et dépenses récurrentes

Comprennent des factures telles que votre facture d’eau, facture de téléphone/internet, le loyer etc… Le coût de ces abonnements peut être fixé ou non. Ces dépenses sont moins facilement contrôlables car souvent accompagnées d’un engagement dans le temps. Les comparaisons entre fournisseurs sont compliquées car chacun enrobe son offre avec des options etc…

Il est assez interessant de noter également que les abonnements biaisent aussi le comparatif par rapport à la valeur réelle d’un produit. Imaginez ce scénario ; vous êtes dans un magasin de produits électroniques, vous voyez un téléphone qui coûte 900 euros et qui est proposé avec un plan de service qui vous coûtera 100 euros par mois. Vous voyez également un téléphone qui coûte 500 euros avec un plan de service qui vous coûtera 200 euros par mois. Disons que vous allez garder le téléphone et le service pendant 12 mois.

Quel téléphone devriez-vous obtenir si vous voulez la meilleure affaire? Alors que vous pourriez être tenté d’obtenir le téléphone avec le prix le plus bas, le téléphone avec un prix plus élevé est la meilleure affaire à long terme.

Gerer son budget et automatiser son épargne

Une fois que vous avez établi un budget et avez des objectifs clairs à court et à long terme, un moyen facile de prendre l’habitude d’économiser de l’argent pour atteindre ces objectifs, est simplement de l’automatiser. Mettre en place des dépôts réguliers et automatiques dans vos comptes d’investissement et d’épargne à partir de votre compte courant.

C’est une pratique si simple qui rapportera d’énormes dividendes à l’avenir. Là encore, Jing intègre les outils technologiques pour vous rendre la vie plus facile.

Quoi qu’il en soit, l’automatisation va certainement vous aider à rester sur la bonne voie avec vos objectifs d’épargne. C’est vraiment l’un des moyens les plus rapides et les plus faciles d’économiser de façon continue.

Les limites :

Attention toutefois aux limites pratiques de l’automatisation pour optimiser vos économies ; lorsque vos revenus ou vos dépenses changent par exemple, il est nécessaire d’adapter votre budget et vos virements. Il peut être utile de faire un examen annuel de votre situation financière et d’inclure vos connexions et transferts de compte d’épargne dans le cadre de cet examen.

Limiter son endettement

Attention à la course aux crédits de consommation et autres prêts ; les personnes endettées finissent par payer des intérêts aux sociétés de crédit au lieu de gagner de l’intérêt sur l’épargne. La meilleure façon de commencer à épargner de l’argent est de sortir de la dette le plus rapidement possible et avoir la discipline de rester hors de la dette.

Investissez dans votre avenir en limitant vos emprunts ; c’est un retour sur investissement garanti. Lorsque vous rembourserez vos dettes, vous aurez plus d’argent à investir dans vos autres objectifs de placements financiers.

 

Jing s’engage pour la protection de vos données personnelles

Notre mission

Notre mission avec l’assistant personnel Jing est d’améliorer votre quotidien en vous disant comment plus économiser et gagner de l’argent afin de vous faire plaisir.

Jing est votre interlocuteur unique, 100% mobile, pour vous apporter les bons conseils au bon moment. Il vous assiste dans la gestion de votre budget, vos achats, et il vous apporte des idées pour réaliser vos projets (recommandations, bons plans, notifications etc…).

L’importance des données

Jing vous apporte des conseils et recommandations en fonction des informations que vous partagez avec lui (projets, données transactionnelles, données de géolocalisation, intérêts, expertises etc…). Il est donc essentiel de vous demander ces informations pour vous apporter ce service, et Jing respecte l’ensemble des obligations règlementaires (Règlement Général sur la Protection des Données (UE – 2016/679) – RGPD) pour assurer :

  • votre accès permanent à ces données et la possibilité de les modifier ou supprimer
  • la sécurité et la confidentialité de ces données

Vos données pourront également être utilisées pour répondre à ses obligations règlementaires comme la lutte anti-blanchiment, la fraude…

Charte données personnelles

La Charte Données Personnelles contient des dispositions relatives aux grands principes suivants :

• Information fournie de manière claire et transparente
• Choix des personnes concernées
• Responsabilité pour tout transfert de données personnelles
• Sécurité
• Intégrité des Données et limitation des traitements
• Accès aux Données
• Recours et responsabilité

Accédez à l’intégralité de la Charte données personnelles sur ce lien.

Tableau de bord de vos données personnelles

Votre tableau de bord des données personnelles :

Identité et coordonnées du responsable du traitement Jing Technologies SAS : 6 avenue Vion Whitcomb, 75016 Paris
Coordonnées du Délégué à la Protection des Données hello (at) jingers.com (Par courrier : A l’attention du Délégué à la Protection des Données ; Jing Technologies SAS : 6 avenue Vion Whitcomb, 75016 Paris)
Données Collectées
  • email
  • nom, prénom, date de naissance
  • pièce d’identité, données du compte bancaire, Siret, attestation de cotisation URSSAF, créneaux de disponibilité
  • Données liées à la facturation et l’encaissement des potentielles rémunérations
  • Contenu des Quizz et informations liées à la qualification de vos expertises et connaissances
  • Contenu des discussions avec les internautes
  • Données de navigation (cookies)
  • Données de géolocalisation
Durée de conservation Données de navigation : 1 an
Données liées à l’inscription des utilisateurs : 2 ans
Données transactionnelles : 2 ans
Données conversationnelles (contenu des Discussions, notation des Discussions, chiffre d’affaires généré, panier moyen, taux de conversion, durée des Discussions, etc.) : 1 anJing Technologies conservera toutes les pièces administratives et comptables (ex : Factures) pendant la durée maximum de conservation fixée par la loi.
Base légale et finalité du traitement Le traitement de vos données est nécessaire à la création de votre compte, ainsi qu’à la fourniture du service proposé par l’assistant personnel.
Le traitement de certaines Données (ex : facturation, déclaration URSSAF) est également nécessaire au respect de la réglementation à laquelle Jing Technologies est soumise.
Pour toute Donnée que vous choisissez de partager, le traitement est basé sur votre consentement.
Destinataires ou catégorie de destinataire des Données Toutes les équipes Jing qui ont un intérêt à avoir accès à vos données.

Organismes règlementaires (ex : URSSAF…)

Localisation de vos données Vos données sont hébergées en Union Européenne : à Lille (France).
Tout transfert en dehors de l’Union Européenne ne pourra se faire que si Jing Technologies a mis en place un mécanisme de protection adéquate, tels que les Clauses Contractuelles Types de l’UE ou le bouclier de protection EU/US (“Privacy Shield”).
Vos droits A tout moment, vous pouvez :
– Obtenir la rectification de vos données personnelles
– Obtenir une copie de vos données personnelles
En fonction des circonstances, vous pouvez:
– Retirer votre consentement
– Demander le transfert des données que nous détenons sur la base de votre consentement.
– Demander que nous conservions vos données sans les utiliser en cas d’inexactitude,
d’illégalité, pendant que nous examinons votre refus d’utiliser vos données ou si vous en avez besoin devant les tribunaux.
– Demander la suppression dans le cas où les Données ne sont pas nécessaires ou lorsque vous avez retiré votre consentement.
Droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle Vous pouvez soumettre une plainte à l’autorité de protection des données de votre pays.

Politique de « données » vis-à-vis de ses prestataires de Jing Technologies

Les prestataires doivent prendre des engagements forts en termes de sécurité. Ils s’engagent notamment à enregistrer les traces d’accès aux données, à les héberger en Europe et à informer max en cas de faille de sécurité.

Comment Jing est-il rémunéré ?

Jing peut recevoir des rémunérations de fournisseurs de produits / services. Cette rémunération lui permet de financer le service. Jing Technologies s’engage toutefois à ce que celle-ci n’impacte pas son engagement de neutralité et d’indépendance.

 

 

Gerer son budget : le budget familial

Sur le même sujet que gerer son budget et budget familial, voir également :

>> Etablir un budget pour mieux gérer son budget

Voici quelques recommandations pour bien gerer son budget familial :

1- Se fixer des objectifs pour son budget familial

Partir en vacance, avoir économisé 2000 euros à la fin de l’année ou encore économiser pour les études des enfants … Voilà des objectifs qui vous encourageront et vous motiveront pour faire des économies. C’est un excellent point de départ pour gérer vos dépenses et vos économies.

Partagez vos objectifs avec l’assistant personnel Jing afin qu’il vous conseille sur la meilleure façon de les atteindre.

2. Gerer son budget familial : trouver le bon équilibre

Gérer son budget familial c’est trouver le bon équilibre  entre vos revenus et vos dépenses. Pour cela le meilleur moyen est d’établir un budget et de suivre son évolution scrupuleusement. Tenir un budget correctement c’est comme avoir une boussole en plein désert, cela permet de vous guidez et de vous indiquer le bon chemin.

PS : notez que sur le site de modèle office de Microsoft en trouve en trouve un tableau Excel complet et gratuit pour le calcul du budget familial. https://templates.office.com/?legRedir=true&qu=budget&ex=1&av=zxl&CorrelationId=5bd06c67-6b82-4f92-9bea-1be7440cec8f

3. Réduire ses dépenses

Après avoir établi votre budget et avoir répertorié vos différentes dépenses vous devez les analysez (les plus importantes, et celles que vous pouvez réduire), les courses et les factures sont souvent les postes les plus importants. Vous pouvez essayer de :
Réduire votre facture d’électricité
Réduire vos factures d’eau
Optimisez vos courses
– Réduire les petites dépenses inutiles mais qui avec l’accumulation peuvent représenter de grandes sommes

4. Augmenter ses revenus

Internet regorge aujourd’hui de nouveaux moyens très simples et peu contraignant pour arrondir ses fins de mois.

Retrouvez tous les articles de la catégorie « Complement de salaire »

5. Budget familial : l’argent de poche des enfants

Le meilleur moyen pour commencer est de donner de l’argent de poches à vos enfants et de leur acheter une « tirelire ». Vous devez choisir une somme modérée, en rapport avec l’âge de l’enfant, sa capacité de gestion, ses besoins, et vos revenus.

Sachez que l’argent de poche est un outil qui favorise l’autonomie. En somme il participe au développement de la liberté de l’enfant car il peut, avec son propre argent, faire des dépenses que ses parents n’auraient pas forcément accepté.

Vous devez également apprendre à votre enfant à planifier. Donnez-lui :

  • un bloc-notes sur lequel il notera ses opérations financières
  • Des conseils sans exiger qu’il dépense cet argent selon vos instructions car c’est à lui d’apprendre à gérer son argent

Vous pouvez également motiver votre enfant pour gagner de l’argent; par exemple lui donner des tâches à accomplir pour la famille. Nettoyer la voiture, tendre la pelouse ou encore faire la poussière contre un petit pécule. Certaines applications sont dédiées à la gestion de l’argent de poche des enfants : Gimi, PennyOwl, Busykid…

Voir également cet article : 7 fun money apps for kids

 

Pour faire des économies le maître mot est la patience car c’est sur la longueur que vous verrez les résultats. Grace à votre persévérance vous pourrez faire une épargne importante et accroître vos capacités d’investissement et ainsi améliorer votre niveau de vie.

 

Gerer son budget : comment economiser sur l’eau chaude

Voici donc des astuces qui vous permettront de faire la chasse aux gaspillages et donc d’economiser sur votre facture d’eau chaude.

Comment economiser grâce à de petits équipements

Il est évident que si vous voulez economiser sur l’eau chaude, consommez moins d’eau !

La première chose à faire, c’est donc de ne pas faire couler l’eau inutilement afin de réduire sa facture d’eau. Mais il existe aussi des dispositifs à adopter afin de réduire la gaspillage. Investissez dans de petits équipements simples à installer qui peuvent vous aider à économiser l’eau chaude.

Par exemple :

  • Les mousseurs : Pour faire des économies d’eau, que ce soit sur le plan budgétaire ou écologique, pensez à réduire le débit de vos robinets. Pour cela, complétez vos installations sanitaires avec des économiseurs d’eau type mousseur et/ou brise-jet. Installés au bec de robinet, ils réduisent la consommation d’eau de 30 à 70%. Ces dispositifs, constituant la solution la moins onéreuse pour économiser l’eau à la maison. En mélangeant l’air et l’eau, ils n’atténuent pas le confort d’utilisation. Mais ils peuvent réduire par deux le débit d’un robinet standard.
  • Le mitigeur thermostatique pour chauffe-eau mélange automatiquement l’eau chaude du chauffe-eau à l’eau froide de l’alimentation. Il fournit et stabilise une eau mitigée à la température choisie et économise l’eau chaude car les canalisations ne sont remplies que d’eau mitigée. Une grande réserve d’eau chaude reste disponible. En offrant des débits et des températures stables, les mitigeurs promettent une diminution de la consommation d’eau de 10 à 20 %. Et jusqu’à 40 % pour les thermostatiques fournissant l’eau à température préréglée. S’ils sont dotés de réducteurs de débit (une butée qu’il faut franchir pour atteindre le flux maximal), les mitigeurs permettent de réaliser des économies d’eau encore plus conséquentes.

Moins dépenser sur la consommation du chauffe-eau

Si vous devez changer de chauffe-eau, faites attention à ne pas surévaluer vos besoins ce qui entraînerait une consommation inutile. On estime généralement qu’un ballon doit produire 40 litres par jour et par personne. Les nouvelles générations de chauffe-eau peuvent vous faire économiser jusqu’à 20 % sur la facture d’eau chaude. Grâce à quelques astuces telles : la visualisation en temps réel de la quantité d’eau chaude restant disponible ; le mode absence ; la programmation d’une quantité d’eau chaude correspondant aux besoins réels du foyer ; l’adaptation automatique à vos habitudes de vie ; ou encore le déclenchement automatique du cycle de chauffe pendant les heures creuses.

Le chauffe-eau est l’équipement le plus énergivore : selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le poste de l’eau chaude sanitaire occupe une part d’environ 15 % sur le budget global de l’électricité :

  • Nettoyez et contrôlez votre chauffe-eau ou ballon à eau chaque année ! Vous éviterez ainsi la formation de calcaire qui peut fortement réduire le débit d’eau chaude, et prolongerez la durée de vie de votre appareil
  • Baissez la température à l’intérieur du ballon. La température recommandée à l’intérieur du ballon est comprise entre 50°C et 55°C. En l’abaissant à ce niveau, vous pourrez déjà réaliser des économies intéressantes sans faire une croix sur votre confort.
  • L’achat d’un chauffe-eau neuf et plus performant, de même, aura un impact très perceptible sur votre facture d’électricité si votre ancien équipement était vieillissant.
  • Installez un nouveau modèle plus économique
  • Coupez l’alimentation électrique du chauffe-eau pour les longues périodes d’absence
  • Isolez les parois du chauffe-eau
  • À défaut d’investir dans un nouvel appareil plus performant, l’ajout d’une fine couche d’isolant autour du chauffe-eau peut déjà apporter une réelle différence et diminuer votre facture d’électricité
  • Optimisez son emplacement. Plus votre appareil est situé près des points d’eau chaude, moins vous perdez de chaleur durant la circulation de l’eau.

Comment economiser en changeant de comportement

Vous rêvez de vous plonger dans un bain chaud en rentrant chez vous après une rude journée hivernale ? Mais si la plupart des douches consomment de 15 à 20 litres d’eau par minute, certains modèles sont encore plus consommateurs

Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas de supprimer ce petit plaisir, mais de privilégier les douches au quotidien. En effet, en prenant un bain, vous consommez 200 litres en moyenne, contre 60 à 80 litres avec une douche, à condition bien sûr de ne pas laisser couler l’eau durant une demi-heure !

Attention toutefois aux ciels de pluie qui sont très consommateurs en eau. Certains pommeaux de douches, comme les douchettes à turbulence, diminuent le débit de moitié sans pour autant atténuer le rinçage ou le confort de la douche. Vous pouvez par exemple remplacer votre pommeau de douche classique par un limiteur de pression, également nommé douchette économe. Autre solution : installer un régulateur de débit entre le robinet et l’origine du flexible.

Moins dépenser sur votre facture d’eau grâce au lave-vaisselle

Laver sa vaisselle à la main consommerait 42 litres d’eau en moyenne tandis que certaines lave-vaisselles annoncent moins de 10 litres d’eau par cycle. Difficile de faire mieux ! Regardez bien l’étiquette énergie pour choisir un appareil vraiment économique (de préférence classé A). Et bien sûre, essayez de laver à basse température.
Sauf exception, votre linge et votre vaisselle ressortiront tout à fait propres en réglant vos machines sur des températures basses, à 30°C ou 40°C. Sinon, si vous le pouvez, raccordez le lave-vaisselle directement à l’eau chaude : vous consommerez alors moins d’électricité.

Mais n’oubliez pas que les lave-vaisselle et lave-linge sont deux postes importants de consommation d’eau. Pour optimiser leur utilisation, pensez à bien les remplir avant de les mettre en route. Par ailleurs, enclenchez la touche « éco » qui permet à la fois de réduire la consommation d’eau et d’énergie.

Autres astuces

Quelques astuces pour compléter cet article :

  • Comment economiser grâce à la tarification économique : si vous utilisez un cumulus à un tarif heure creuse, vous utiliserez dans la journée l’eau réchauffée la nuit à l’heure où l’énergie est la moins chère. Ça vous fera gagner 40 % d’économies.
  • Comment economiser grâce aux énergies renouvelables : Soleil, aérotherme, géothermie, les énergies renouvelables peuvent chauffer la maison et l’eau chaude sanitaire. Si certains équipements servent aussi bien au chauffage qu’à la production d’eau chaude (chaudière bois, pompe à chaleur…), d’autres systèmes sont indépendants. A l’instar du chauffe-eau thermodynamique qui est équipé d’une pompe à chaleur autonome, ou du chauffe-eau solaire individuel. Diminuant d’environ 60 % la consommation d’énergie fossile, l’achat de ces équipements donne droit à un crédit d’impôt.
  • Conservez les calories : afin de limiter les pertes de chaleur, mieux vaut installer la production d’eau chaude le plus près possible des lieux de puisage, voire même multiplier les générateurs. Pensez aussi à calorifuger, c’est-à-dire à isoler les tuyaux d’eau chaude sanitaire circulant en dehors des volumes chauffés (cave, garage…)
  • Toilettes : les économies énergétiques les plus facilement réalisables concernent vos toilettes. En effet, chaque chasse d’eau coûte en moyenne 0,34 €, soit quasiment 40 € par personne et par an. En équipant vos chasses d’eau d’un système à double commande, vous réduirez facilement leur consommation.
  • Faites la chasse aux fuites : les fuites d’eau dans une habitation ne sont pas rares. Et un très léger filet d’eau peut se comptabiliser en centaines de m3 sur une année. Pensez donc à vérifier si vous n’avez pas des fuites.

 

Gerer son budget : comment economiser sur les impôts

Comment economiser sur les impôts pour gerer son budget : les grands principes :

Mieux gerer son budget en mensualisant ses impôts

La première règle de base pour mieux gerer son budget et économiser sur ses impôts c’est déjà d’opter pour la mensualisation. Le prélèvement automatique permet d’éviter d’oublier de régler ses échéances et devoir payer des indemnités de retard.

C’est aussi une façon de mettre de l’argent de côté chaque mois pour payer sa mensualité et donc mieux maîtriser son budget.

Charges déductibles

D’abord n’oubliez aucune charge déductible du revenu imposable ! Il est évident que pour payer moins d’impôt sur le revenu, il faut baisser son revenu imposable. N’oubliez donc aucun frais réels!

La déduction des frais réels est une possibilité de défiscalisation pour les frais du quotidien. Tout salarié a la possibilité de baisser son impôt en déclarant les frais réels qu’il supporte réellement pour le travail. Une démarche souvent mal réalisée car bon nombre de contribuables ne savent pas ce qu’ils ont le droit de déduire.

Derrière ces frais réels se cachent en réalité les dépenses professionnelles. Celles que vous faites pour pouvoir exercer votre travail que vous soyez salarié ou non (les stagiaires et personnes en recherche d’emploi sont aussi concernés). Par défaut, l’administration considère qu’elles représentent 10% du revenu net imposable et le contribuable subit donc un abattement automatique du montant correspondant.

Comment en profiter ?

Si vous pensez qu’elles représentent plus, à la place de cette exonération, il est possible d’enlever les frais réels. Vous pourrez alors déduire de vos revenus vos frais de trajets quotidiens vers votre travail, vos frais de restauration et même les formations que vous auriez entreprises !

En effet, Les frais réels ne se limitent pas aux kilomètres et repas, plus de 20 frais réels différents existent dont certains spécifiques à certaines professions.

Le cadeau fiscal ne s’arrête pas là. Pour travailler à domicile, les professionnels concernés ont besoin de meubles (bureau, fauteuil, rangement…), de fournitures (stylos, agrafeuse….) et de matériel informatique (ordinateur, téléphone portable, logiciel, imprimante…). Dans la mesure où le prix unitaire de chaque objet est inférieur à 500€, le contribuable peut l’intégrer dans les frais réels.

Exemples de frais déductibles en vrac : les cotisations syndicales; les frais de mission (non remboursés par l’employeur), les frais de procès; les frais de documentation pour certaines professions (revues, journaux…)

Le quotient familial

Si vous êtes un couple marié ou pacsé soumis à l’imposition commune, vous bénéficiez de 2 parts de quotient familial.

PS : pour les jeunes mariés / pacsés, vous pouvez d’ailleurs optimiser la déclaration fiscale la première année car vous avez le choix entre faire deux déclarations séparées ou une déclaration commune.

Vous avez droit à une majoration de parts si vous avez des enfants à charge (mineur ou majeur célibataire) : 1 demi-part pour les 2 premiers enfants à charge. Un enfant mineur, même s’il exerce une activité professionnelle, est à la charge de ses parents. Ses revenus sont donc à déclarer avec leurs salaires et vous avez pouvez garder la part fiscale qu’il représente.

Il ne faut pas oublier que une naissance est prise en compte par les services fiscaux en fin d’année. Pensez donc à le déclarer. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une majoration du quotient familial pour toute l’année passée

Lorsque votre enfant atteint la majorité, vous pouvez choisir s’il est plus intéressant de le garder à charge ou choisir de le sortir du foyer fiscal. D’autre part, vous pouvez opter pour la déduction d’une pension s’il fait sa propre déclaration.

Investissement immobilier

Le dispositif Pinel vous permet si vous investissez dans un logement neuf et que vous vous engagez à le mettre en location pour des durées allant de 6 ans à 12 ans, d’obtenir une réduction d’impôt allant jusqu’à 21% du montant de votre investissement. Mais vous ne pouvez pas dépasser le montant de 300 000€ par an d’investissement. Il faut également noter que la réduction d’impôts Pinel entre dans le plafonnement des niches fiscales.

Améliorer l’isolation de son logement

Faites d’une pierre deux coups ! Réduisez votre facture de gaz et d’électricité ainsi que vos impôts. Pour améliorer l’isolation thermique de votre habitation, un crédit d’impôt vous est accordé dans la limite d’un plafond de dépenses de 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple. Le crédit est majoré de 400 € par personne à charge ; il vous aide à financer le diagnostic de performance énergétique ainsi que les équipements adéquats (à l’exception d’un diagnostic obligatoire).

Exonération sur les indemnités de départ en retraite ou préretraite

Les indemnités de départ sont en partie exonérées sauf si votre départ est volontaire.

Le Plan d’épargne pour la retraite (PERP) est un excellent levier de réduction de vos impôts sur le revenu, du moins pour ceux qui paient beaucoup d’impôts. Vous pouvez déduire chaque année près de 30 000 euros sur votre revenu déclaré (30432 euros pour 2016, le plafond est revalorisé tous les ans). Brièvement, vous payez des cotisations chaque année dans un contrat particulier (Perp, Préfon pour les fonctionnaires, Madelin pour les professions libérales). Cela vous permet de vous constituer un petit pécule qui viendra renforcer votre retraite. L’avantage est que les cotisations que vous versez sur votre complémentaire sont fiscalement déductibles de votre revenu imposable. En revanche, les revenus que vous recevrez à la retraite seront imposés. Cela est donc surtout avantageux pour les personnes qui connaissent à la retraite une baisse importante de leurs ressources et passent dans une tranche d’imposition inférieure.

Réduction d’impôts sur les contrats de prévoyance ou assurance-vie

Vous ne voyez pas d’intérêt à épargner à aussi long terme ? Que diriez-vous dans ce cas de vous couvrir en cas de coup dur ? L’assurance-vie est aussi un bon moyen de payer moins d’impôts. En clair, les bénéfices et intérêts reçus sur une assurance vie sont exonérés d’impôts tout comme les retraits ou rachats que vous ferez au bout de 8 ans.

Réduire ses impôts en investissant dans une startup / PME

Vous pouvez réduire vos impôts de 18 % de votre investissement annuel dans une PME qui :
– exerce une activité différente de la gérance de son patrimoine mobilier ou immobilier ;
– tient son siège social en France ;
– est soumise à l’impôt sur les sociétés ;
– emploie moins de 250 personnes ;
et dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 50 millions d’euros.
Une personne seule pouvant investir jusqu’à 50 000 € peut bénéficier d’une réduction de 9 000 € et un couple jusqu’à 18 000 €.

Faire un don à une association pour réduire ses impôts

Vous pouvez faire un don à une association, mais aussi à un organisme si celui-ci a une mission d’intérêt général (chorale, club de carte, Téléthon, etc.). Une autre manière de procéder est de verser une pension à vos enfants ou vos parents. Cela peut sembler paradoxal, mais le fait d’aider financièrement vos proches vous ouvre la possibilité de payer moins d’impôts !

Vous pourrez, sous certaines conditions, déduire tout ou partie des pensions que vous versez. Cela fonctionne quel que soit la situation de vos parents ou enfants. Il suffit de reporter sur votre déclaration le montant que vous avez donné, et vos enfants (ou parents) doivent déclarer avoir reçu ce même montant. Bien entendu, vous devrez garder les justificatifs (relevés bancaires).

Emploi à domicile : crédit d’impôt pour tous en 2018

A partir de 2018, le fait d’employer une personne à domicile ouvre droit à un crédit d’impôt pour tous. Cela signifie que 50% des dépenses que vous engagez pour une aide chez vous vous seront restitués par le fisc même si vous ne payez pas d’impôt ! Attention, les règles diffèrent selon l’aide dont vous bénéficiez (jardinage, bricolage, ménage…).

Vous avez besoin d’une aide à domicile pour faire le ménage chez vous ou pour vos parents ? Cela tombe bien, car vous pouvez récupérer 50% de vos dépenses avec un crédit d’impôts ou une réduction d’impôts !

 

D’autres cas sont possibles pour payer moins d’impôt. Par exemple si vous vivez seul et avez eu la garde exclusive ou principale de votre enfant pendant 5 ans minimum, si vous êtes invalide à au moins 40 % ou encore si une personne handicapée est à votre charge.

Ajouter vos astuces en commentaires si vous pensez à d’autres leviers pour diminuer vos impôts.

Pour plus d’astuces vous permettant de gerer votre budget, lisez nos articles sur le sujet.

Bon plan astuce : 3 millions de billets à moins de 40 euros

 

Comme à son habitude, Jing partage avec vous un bon plan astuce pour vous faire plaisir et vous aider à profiter de la vie 😀😎🚂

Des billets pas chers à saisir rapidement !

Vous avez envie de partir en vacances ? de vous évader le temps d’un week-end ? Vous cherchez un bon plan astuce  pour ne pas payer une fortune ? les promos de l’été proposées par la SNCF vont donc vous redonner le sourire.

Dans le contexte de grève de cheminots de la compagnie, la SNCF lance une opération de reconquête de ses clients avec des billets de TGV à petits prix tout l’été et des prix cassés sur les cartes de réduction. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy sort les gros moyens pour fidéliser les usagers du train et mène une opération séduction qui ne peut que nous plaire.

Pour quand !

Entre le 15 mai et le 31 août, trois millions de billets de TGV , Intercités, OUIGO et trains internationaux à moins de 40 euros sont mis à disposition des voyageurs.

Vous pouvez trouver donc des billets à 15, 20 ou 25 euros sur toutes les lignes jusqu’en fin d’été. A vous les Paris-La Rochelle à 40 euros en TGV, Paris-Clermont à 34 euros en Intercités, ou encore Paris-Marseille à 30 euros en OUIGO !

Vous pourrez rejoindre Londres dès 39 euros grâce à 25 000 billets Eurostar disponibles depuis Paris, Lille ou Calais. Des TGV Lyria sont quant à eux proposés à partir de 35 euros pour rejoindre Genève, Lausanne ou encore Zurich.
Mais attention La promo s’applique qu’à des trajets effectués entre le 1er juin et le 31 août 2018. N’oubliez pas de faire vite car les premiers arrivés, premiers servis !

La bonne nouvelle ne s’arrête pas là car à partir du 23 mai jusqu’au 15 juin, la SNCF solde toutes ses cartes de réduction à un tarif préférentiel: un tarif unique de 29 euros sur les cartes Jeune (au lieu de 50 euros), Senior + (au lieu de 60 euros), Enfant (au lieu de 75 euros) et Week-end (au lieu de 75 euros).

Un vrai bon plan astuce ?

A noter, la période d’achat des cartes à 29 € s’étend du 23 mai au 15 juin. Ne nous y trompons donc pas ; elle vise surtout à séduire de nouveaux abonnés. En effet, cette promotion ne  vous intéressera  certainement pas si votre renouvellement est en fin d’année. Il s’agit donc plus d’un effort visant à brosser les clients mécontents des grèves dans le sens du poil.

Seuls les détenteurs de cartes arrivant à échéance entre mai et juillet ont intérêt à profiter de cette promotion, ce qui concerne seulement 25 % des clients!

Merci qui ? merci Jing !

Comment economiser sur son contrôle technique

Jing est de retour pour vous montrer comment économiser sur son contrôle technique !

Avant toute chose, il est important de savoir que les règles du contrôle technique changent à partir du 20 mai 2018 avec l’entrée en vigueur d’un arrêté du 2 mars 2017.

Parmi les mesures à retenir, cet arrêté prévoit notamment :

  • d’augmenter le nombre de contrôles passant de 123 points à 133 et toutes les pièces du véhicule sont concernées ; carrosserie, direction, freinage, éclairage, suspensions, rétroviseurs, ceintures, plaques d’immatriculation
  • de créer un 3e niveau de défaillance appelé niveau critique. Par exemple, les feux stop défectueux font partis de ce niveau. Globalement, cela signifie que le nombre de défaillances peut augmenter significativement
  • de réduire la validité du contrôle technique au jour du contrôle si une défaillance critique est observée

Il est donc important de vous occuper de votre contrôle rapidement si vous deviez le faire prochainement.

Un contrôle technique, c’est déjà cher. En moyenne, comptez autour des 66 euros alors une économie est la bienvenue dans ce domaine.
Dans la lignée des bons plans gratuits que Jing partage avec vous régulièrement, en voici un qui devrait vous plaire et qui vous permettra d’économiser un peu d’argent . Il s’agit en effet d’un contrôle technique gratuit !

Quelle recette magique et comment profiter de ce bon plan gratuit ?

Ce bon plan gratuit est proposé par une start up française nommée « cocorico » qui propose sur son site un contrôle technique complétement gratuit.

Cocorico a eu l’idée brillante de développer des partenariats avec les garages, ce qui permet de réduire les frais au maximum et surtout, la startup permet aux assurances, garages, constructeurs automobiles … de mieux comprendre les habitudes de leurs clients. Tout le monde y gagne  !
Le site est très sérieux et apporte des garanties sur le professionnalisme de la démarche :

« Tous les centres de contrôle technique sont sous surveillance administrative de la DRIRE (Direction régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). On est donc dans l’obligation légale de rendre compte aux ministères de l’Écologie et de l’intérieur. »

« En cas d’avis différent de la part d’un centre de contrôle technique non partenaire, nous nous engageons à prendre en charge le montant des deux contrôles techniques effectués. »

Donc pas de risque de se faire arnaquer !

Comment économiser et obtenir le contrôle technique gratuit ?

Pour profiter de ce bon plan astuce, rendez-vous sur controletechniquegratuit.com et répondez aux questions sur votre véhicule et vos habitudes en matière d’entretien et d’utilisation.  Plus vous remplirez le questionnaire avec précision, moins le contrôle technique vous coûtera cher, et si vous remplissez le questionnaire complètement, vous accédez au contrôle technique gratuit.

Le site vous demande de rentrer votre carte bancaire? Ne vous inquiétez pas ! Il s’agit d’une caution si vous décidez de ne remplir qu’une partie du questionnaire mais également une garantie au cas où ne vous présentez pas au rendez-vous.

Pour les annulations, une fois le rendez-vous pris, vous pouvez :
– Annuler gratuitement jusqu’à 5 jours à l’avance.
– Entre 5 et 2 jours, cela vous coûtera 30% du montant.
– En cas d’annulation à moins de 2 jours, la totalité sera à votre charge.

D’une pierre deux coups !

Cocorico peut également s’occuper de la vente de votre véhicule pour vous. Ce n’est bien sûr pas obligatoire.