Arrondir ses fins de mois

Arrondir ses fins de mois avec le crowdfunding ou crédit participatif

En lien avec la tendance de l’économie participative, le Crowdfunding, est une nouvelle façon pour les entreprises ou les particuliers de récolter des fonds pour leurs projets. Dans la plupart des cas, c’est l’association d’un grand nombre de personnes investissant un petit montant qui permettent aux porteurs de projets de trouver les fonds demandés. Ce mode de financement est également un moyen de fédérer le plus grand nombre de personnes autour de son projet.

Selon KPMG (Baromêtre du crowdfunding 2017), la finance alternative a progressé en France de 50% en valeur entre 2016 et 2017 ;

  • C’est un mode de financement de plus en plus utilisé et plébiscité par 3,9 millions d’investisseurs en France ;
  • Plus de 90 % du financement participatif finance l’économie réelle ;
  • Immobilier et l’environnement sont les secteurs les plus financés.

Il est généralement utilisé par les emprunteurs en complément d’autres outils de financement comme les prêts d’honneur, les emprunts bancaires, les micro-crédits, etc. C’est également un moyen de constituer autour des emprunteurs une communauté qui les soutient.

Fonctionnement du financement participatif

Le financement participatif est une industrie qui se structure. Aujourd’hui, elle compte trois principaux métiers que sont le don avec ou sans contreparties (crowd funding), le prêt aux particuliers ou aux entreprises (crowd lending), et la prise de participation au capital de sociétés (crowd investing).

Le principe est simple. Par l’intermédiaire d’une plateforme Internet, vous pouvez participer au financement de différents types de projets. Une grande partie de ces investissement se fait dans des projets immobiliers ; financement de promotion (construction de logements) ou de marchands de biens (achat d’un ou de plusieurs biens à rénover dans le but de les revendre plus chers). Certaines plateformes, comme Immovesting, proposent aussi aux particuliers d’entrer au capital de foncières qui réalisent des investissements locatifs.

Quel(s) projet(s) soutenir : les plateformes de crowfunding sont diversifiées et permettent de soutenir tout type de projets avec une finalité :

  • solidaire
  • créative
  • musicale
  • cinématographique
  • autour du handicap
  • du développement durable
  • de nature éducative ou économique

Les acteurs en demande de financement sont les porteurs de projet. Ces derniers utilisent directement la plateforme afin de faire valider leur plan de financement. Généralement, les plateformes accompagnent les porteurs de projet avant la soumission de celui-ci aux internautes. Ainsi, ces nouveaux intermédiaires présentent la philosophie de la plateforme et son fonctionnement, cernent les besoins du porteur de projet, jugent de sa viabilité et de le sérieux avant la publication du projet sur une interface dédiée. La présentation en ligne contient généralement la description du projet, le profil du ou des porteurs du projet, le montant nécessaire à la réalisation du projet ainsi que le détail des dépenses en prévision du succès de la collecte. Il précise également, si nécessaire, le temps imparti à la levée de fonds qui est stipulé avant le lancement.

Une fois le projet soumis sur la plateforme, ce dernier devient accessible au public. Tout le monde a accès, sous réserve d’une inscription préalable sur certaines plateformes, à la page du projet et peut choisir d’y investir la somme d’argent de son choix. Une fois la contribution effectuée par le financeur (aussi appelé backer) il peut échanger avec les porteurs du projet afin de formuler un commentaire ou apporter son expertise. Le backer a également accès à toutes les nouvelles ou informations que les porteurs du projet souhaitent partager avec la communauté ainsi créée.

La plateforme joue le rôle d’intermédiaire financier. Elle se rémunère par des commissions qui sont généralement une fraction du montant levé par le porteur du projet. Elles peuvent également être en partie forfaitaires, c’est à dire indépendantes du montant levé.

Arrondir ses fins de mois avec le financement participatif

La promesse de rendements est très alléchante, près de 10 % par an sur certains sites, tout de même ! Difficile de résister quand on compare avec la faible rentabilité qu’offrent les livrets d’épargne.

Mais attention à ne pas seulement considérer les gains potentiels. Ce placement étant risqué, il faut s’assurer, avant tout, de la fiabilité de la plateforme, de l’opérateur et du projet proposé.

Aussi, les plateformes actives uniquement sur le financement des fonds propres de promoteurs pourraient, à terme, se retrouver en difficulté. Particulièrement, la promotion est une activité cyclique et, si la conjoncture actuelle est plutôt favorable, cela n’a pas toujours été le cas et ne le sera probablement pas pour toujours.

Les projets les plus rentables pour arrondir ses fins de mois

Le type de projets les plus rentables, sont certainement dans le domaine du crowdfunding immobilier. Encore inexistant il y a quelques années, c’est 36m€ qui ont été investis par ce biais sur les 8 premiers mois de l’année 2016, soit deux fois plus qu’en 2015 sur la même période ! Une croissance impressionnante qui s’est poursuivit en 2016, l’immobilier demeurant une des thématiques d’investissement favorites des français.

Le Crowdfunding immobilier fonctionne de la même manière que les autres types d’investissement participatifs. Un promoteur propose un projet immobilier sur une plateforme, les internautes sélectionnent le projet qu’ils désirent soutenir et ils investissent dedans.

Attention toutefois avant de vous lancer. Il n’y a pas de rendement sans risque ! Le taux d’intérêt est indicatif et ne sera servi que si tout se passe comme prévu. Or comme dans tout projet, il peut y avoir des imprévus ! Un artisan qui fait faillite, une malfaçon, une problématique règlementaire, etc.

C’est pourquoi vous devriez suivre ces quelques recommandations avant que de vous lancer dans l’aventure.

Les limites du crowdfunding

En tant qu’investisseur particulier, vous vous trouvez au début de la chaîne de financement. Vous supporterez donc des risques importants. Il faut être un épargnant averti, qui s’informe correctement. Il faut évidemment vérifier que la plateforme est bien immatriculée CIP ou agréée PSI. Un label « Plate-forme de financement participatif régulée par les autorités françaises » apposé sur le site de la plateforme est un bon repère pour le particulier afin de s’en assurer.

Voici d’autres conseils utiles :

  • Étudiez bien le dossier, en vous assurant notamment que le programme est situé dans une zone ou la demande immobilière est soutenue (préférez les grandes agglomérations);
  • Assurez-vous que le projet dispose bien des autorisations d’urbanisme (permis de construire, déclaration préalable, etc.) et que tous les recours aient été purgés;
  • Faites quelques recherches sur l’historique du promoteur, afin de vous assurer de son sérieux et de ses compétences. Cela vous permettra à minima de vérifier qu’il n’a pas été défaillant sur un autre programme ;
  • Ne mettez pas tous les œufs dans le même panier : diversifiez au maximum en investissant dans différents projets et sur plusieurs plateformes ;

Compte tenu de la jeunesse crowdfunding immobilier, il est encore difficile de juger ses performances réelles. Les chiffres parlent d’eux même : à fin août 2016, seules 8,2% des sommes collectées ont été remboursées.

Le Crowdfunding immobilier peut être très intéressant si l’on sélectionne bien les projets. Vous l’aurez compris, préférez l’investissement dans des projets de promotion immobilière qui offrent de beaux rendements.

Retrouvez les autres articles du dossier « Comment economiser en plaçant son argent et arrondir ses fins de mois » :

« >> Arrondir ses fins de mois avec la bourse »

« >> Arrondir ses fins de mois avec le livret d’epargne »

« >> Complement de salaire grâce à l’assurance vie »

« >> Comment économiser pour sa retraite avec le PERP« 

Une réflexion sur « Arrondir ses fins de mois avec le crowdfunding ou crédit participatif »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.