Comment economiser gerer son budget

Comment faire des economies sur ses travaux grâce au CITE

Si vous avez récemment fait réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement, alors bonne nouvelle, vous pouvez bénéficier du CITE ! Le crédit d’impôt pour la transition énergétique qui va vous permettre de faire des economies.

En effet, le crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de déduire de l’impôt sur le revenu 30 % des dépenses réalisées pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique.
Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt dû ou si vous êtes non-imposable, l’excédent est remboursé. Très bonne nouvelle non ? oui mais il y’a des conditions !

Comment faire des economies avec le CITE – les conditions

Sans condition de ressources, le CITE est destiné aux locataires, propriétaires occupants dont le logement est la résidence principale ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale.

Mais aussi, le logement, maison individuelle ou appartement, doit être votre résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans à la date de début de réalisation des travaux. Et c’est tout !

Comment faire des economies avec le CITE – dépenses éligibles

Alors, si vous remplissez les conditions, passons aux travaux/ dépenses éligibles au CITE : le crédit d’impôt concerne les dépenses d’acquisition de certains équipements fournis par les entreprises ayant réalisé les travaux et faisant l’objet d’une facture. Sont concernés :

– les matériaux d’isolation des parois opaques et vitrées ;
– les équipements de chauffage (chaudières à haute performance énergétique) ;
– les appareils de régulation de chauffage ;
– les équipements utilisant des énergies renouvelables ;
– les pompes à chaleur autres que air/air dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire ;
– les équipements de raccordement à certains réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables ou des installations de cogénération ;
– les équipements de raccordement à certains réseaux de froid ;
– les chaudières à micro-cogénération gaz ;
– les appareils d’individualisation des frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire en copropriété ;
– les  matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire dans les départements d’outre-mer ;
– les équipements permettant d’optimiser la ventilation naturelle dans les départements d’outre-mer ;
– les systèmes de charge pour véhicule électrique.

De plus, ces équipements et matériaux doivent, pour être éligibles au dispositif du crédit d’impôt, satisfaire à des critères de performance.

Vous pouvez trouver tous les détails sur les caractéristiques techniques et critères de performance en allant sur : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/depenses-eligibles-au-cite

Comment faire des economies avec le CITE – calcul du crédit

En 2018, le taux du crédit d’impôt est de 15 % ou 30 % du montant des dépenses, en fonction de la nature de celles-ci.
En fait, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge supplémentaire sur une période de 5 ans.
Le taux de 15 % est appliqué jusqu’au 30 juin 2018 au montant des dépenses éligibles pour l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées venant en remplacement de fenêtres en simples vitrages et l’acquisition d’une chaudière fioul.
Et le taux de 30 % est appliqué au montant de dépenses éligibles pour les autres équipements, matériaux et prestations .

En effet, Il faut savoir que le CITE est cumulable avec les autres aides comme l’éco-PTZ (voir l’article dédié).

Autre chose, dernière bonne nouvelle, en 2019 , le CITE serait transformé en prime afin que les ménages en profitent dès l’achèvement des travaux. Cette mesure viserait à rendre le dispositif accessible à tous, y compris aux particuliers parmi les moins aisés qui n’auraient plus à avancer le montant des travaux sur une année.

Tous les articles du dossier « Economiser sur son projet de rénovation« :

>> Eco-prêts (logement social et taux zéro)
>> Chèque énergie : payer les factures d’énergie ou travaux de rénovation
>> Aides diverses (CEE, caisse de retraite, collectivités locales, « habiter mieux » de l’ANAH…)

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.